À la croisée des chemins – une rétrospective de l’édition 2016 Univerciné Allemand

L’édition de cette année tournait autour de la question de la responsabilité et du choix. La programmation était très riche avec une vingtaine de films, pour la plupart des inédits ou des avant-premières en France. Chaque film aborde cette question sous un angle très différent. Dans certains films, la question est plus présente , d’autres traitent le sujet de manière moins explicite. La métaphore de la croisée des chemins est prédominante dans les films en compétition. La protagoniste Astrid dans 24 Semaines est confrontée à une décision qui change sa vie entière. Devrait-elle garder son enfant qui sera trisomique et qui aura une anomalie cardiaque ou devrait-elle avorter cet enfant qui n’aurait jamais une vie légère et heureuse ? Quel choix va-t-elle prendre ? La jeune fille Luca dans Luca tanzt leise a déjà pris sa décision. Après des années de temps perdu, elle retourne au lycée pour rattraper son bac et reprendre sa vie en mains. Mais va-t-elle arriver à surmonter ses démons intérieurs ? Nous avons pu en discuter avec le réalisateur du film, Philipp Eichholtz qui était présent lors des deux projections de Luca tanzt leise. Notre deuxième invité Manuel Fenn nous a présenté son documentaire Parchim International qui montre de manière humoristique et informative le projet de l’investisseur chinois Jonathan Peng qui même après sept ans ne semble pas être réalisable. Le spectateur ainsi que les collaborateurs de l’aéroport se demandent si cet homme plein de visions mais qui n’est pas capable de tenir ses promesses, va finalement laisser tomber son projet ou continuer à mentir aux autres et à soi-même. Au-delà, le drame Frantz nous présente une nouvelle perspective sur l’amitié franco-allemande et la première guerre mondiale. La jeune femme allemande Anna a perdu son fiancé Frantz lors de la guerre. Elle n’arrive pas à surmonter son chagrin jusqu’au jour où elle rencontre le français Adrien qui se présente comme ami de son fiancé. Va la haine entre les peuples français et allemands être un obstacle pour leur relation et peut-elle lui faire confiance ? Une chose est sure : Il n’était pas facile à trouver le meilleur film de la saison.

Pourtant, les trois jurys (Jury Jeune, Jury Univerciné et le public) ont pris leurs décisions et ils ont primé trois films différents. Tandis que le film vainqueur du Jury Jeune est Chucks de de Sabine Hiebler et Gerhard Ertl, le Jury Univerciné a pris leur décision en faveur de Superwelt de Karl Markovics. Et pour ne pas oublier, le film 24 Semaines d’Anne Zohra Berrached a conquéri les cœurs de notre public. Aujourd’hui se termine le festival avec la projection de The Dreamed Ones, Les beaux jours d’Aranjuez, Landstück et du film recompensé par le prix du public 24 Wochen.

A l’année prochaine !

Partager l'article