Après le festival…

Für die deutsche Version >>hier klicken.

Le festival de cinéma Univerciné Allemand s’est terminé le mardi 16 novembre avec la projection, en avant-première, du documentaire « Pianomania ». Pendant une semaine, Univerciné Allemand a présenté le cinéma contemporain, avec une sélection de films inédits ou en avant-première. « La magie du quotidien » était le thème de cette année, décliné sous des formes diverses, allant du genre documentaire avec « Tous mes pères » au film d’auteur « Orly ».

La tragicomédie « Renn wenn du kannst / Cours si tu peux » a ouvert le festival. Le réalisateur Dietrich Brüggemann et sa sœur et actrice principale Anna Brüggemann étaient présents et se sont laissé entraîner dans une discussion palpitante avec le public dans une salle pleine. Leur film a convaincu les spectateurs et a ainsi remporté le Prix du Public.

Oliver Haffner a présenté son film « L’univers n’oublie rien » traduit par les étudiants du master Médiation Culturelle et Communication Internationale de l’Université de Nantes. Andreas Kleinert a fait découvrir au public nantais sa dernière œuvre « Barriere », et Bartosz Werner, réalisateur du film « Mauvaises herbes au paradis » était également présent.
Son film était présenté par Bernd-Günther Nahm, directeur du bureau de cinéma de Kiel, venu pour la cinquième année consécutive à Nantes dans le cadre du jumelage régional entre les Pays de la Loire et le Land Schleswig-Holstein. A cette occasion, Werner et Nahm ont pu rencontrer Éric Watt, vidéaste et artiste nantais, qui projetait une version cinéma de son œuvre « Pour ainsi dire », réalisée à Kiel.

Le Jury Univerciné, composé de 15 étudiants de l’Université de Nantes sélectionnés pour leur intérêt pour le cinéma, a retenu « Tous mes pères » pour le Prix Univerciné. Le réalisateur Jan Raiber, qui était également présent, raconte dans son premier long-métrage documentaire avec beaucoup de maturité cinématographique l’histoire émouvante de la recherche de son père biologique.
Le film est désormais en compétition avec les futurs films gagnants des festivals Univerciné Cinéma Britannique (8-12 décembre 2010) et Cinéma Italien (16-20 février 2011) pour le Prix Inter-festivals 2010/2011.

Avec plus de 3000 spectateurs, le niveau de fréquentation de l’édition 2010 correspond à celui de l’année dernière. Nous sommes heureux d’avoir maintenu ce très bon niveau de fréquentation, qui était en hausse depuis 3 années consécutives. Concernant les séances spécifiques proposées au public scolaire, plus de 600 jeunes spectateurs en ont bénéficié. Une augmentation de la fréquentation de certains publics cibles a été constatée. Nous sommes notamment très satisfaits de la curiosité des Nantais concernant nos films inédits, inconnus en France et projetés pour la première fois dans l’hexagone lors du festival. Nous avions d’ailleurs sous-titré en français quatre films de notre programmation.

Enfin, nous avons réussi à créer un pont entre les publics des différents festivals Univerciné en proposant un abonnement « inter-festival » au public étudiant qui a été réceptif à cette offre.

Une action soutenue par l’Office Franco-Allemand de la Jeunesse a permis d’atteindre un public jeune avec une campagne de communication supplémentaire. Elle a mis l’accent sur les films présentés par notre festival partenaire Max Ophüls Preis.

Univerciné Allemand est soutenu par l’Université de Nantes, la Ville de Nantes, la Région des Pays de la Loire, le Goethe-Institut, l’Office allemand d’échanges universitaires, l’Académie de Nantes, l’Office Franco-Allemand de la Jeunesse, la Filmförderung Hamburg Schleswig-Holstein, le festival de cinéma Max Ophüls Preis, l’association éducation visuelle, Euradio Nantes, Radio fip et le magazine culturel Fragil.

Univerciné Allemand 2010 remercie tous ses visiteurs, sponsors, partenaires et amis du festival pour leur soutien et leur intérêt.
Bis zum nächsten Mal !

Partager l'article