Avant le départ…

Pour connaître un peu mieux notre groupe et leurs images de l’Allemagne, nous leur avons posé cinq petites questions…

  1. Pourquoi participes-tu au voyage à Sarrebruck ?
  2. Est-tu déjà allé(e) en Allemagne ? (Si oui, merci de préciser quand, combien de temps, dans quel cadre…)
  3. Quand je pense à l’Allemagne, j’imagine…
  4. Le voyage à Sarrebruck et le festival : attentes, espoirs, craintes ?
  5. Comment tu vois les Allemands ? Est-ce que t’as une image dans la tête ? Des préjugés ?

Julie, 24 ans

  1. Pour découvrir la culture allemande, pour ajouter un voyage à ma liste de destination, pour découvrir un festival, pour voir les Ogres de Barback, pour manger allemand, pour prendre de belles photos, pour rencontrer  des jeunes nantais, pour m’investir au CCFA, pour voir des spectacles, pour voir le résultat du marathon photos côté allemand…
  2. Non !
  3. Les jolis marchés de Noël, de la nourriture grasse, des bières, de l’art contemporain (Berlin), un passé lourd, des allemands qui parlent bien les langues étrangères (anglais, français), des espaces verts…
  4. Attente : Voir des spectacles que je n’aurais pas pu voir ailleurs – Espoirs : Revenir avec l’envie de retourner en Allemagne, de découvrir le pays, la langue – Crainte : être frustrée de ne pas parler allemand
  5. Je vois que Nadja m’a fait oublier la tonne de préjugés (personnes froides, mal-élevées, gros mangeurs, langue difficile…) que j’avais sur les allemands puisqu’elle est tout l’inverse donc je n’en ai plus et j’attends de voir s’ils sont tous comme elle (dans ce cas je crois que je resterais en Allemagne !).

Sylvain, 25 ans

  1. Par curiosité pour l’Allemagne, et en particulier pour une ville d’Allemagne que je ne connais pas (je ne suis jamais allé à Sarrebruck). Par plaisir de parler allemand. Le Festival Perspectives m’intéresse en tant qu’individu amateur d’arts de la scène et curieux de relations internationales.
  2. /
  3. La culture historique : tant les compositeurs (Allemands…ou Autrichiens : Mozart, Beethoven) que les auteurs (Kant, Brecht). La culture de l’échange avec la France : je fais partie de la (ou des) génération(s) de germanistes section « européenne », ces classes que des professeurs d’allemand ont régulièrement intégrées à des programmes d’échange (Würzburg, Köln). En ce qui me concerne, j’ai toujours été très bien accueilli et j’en garde un excellent souvenir.
  4. J’espère voir de beaux spectacles. Je suis intéressé à la fois par les événements du Festival et la visite prévue au Theaterschiff qui, paraît-il, pourrait voyager de Sarrebruck à Paris sans quitter l’eau ! J’espère aussi que les différentes rencontres qui sont prévues permettront de mettre en route de nouveaux projets interculturels dans le cadre du programme « Jeune ambassadeur » que mène actuellement Nadja Altpeter.
  5. /

Marion, 22 ans

  1. Car j’aime les activités culturelles, les festivals.  C’est aussi l’occasion de rencontrer de nouvelles personnes.
  2. Non
  3. Un pays assez ouvert, moins froid (culturellement) que l’on imagine. Un pays riche dont on parle souvent comme une référence, notamment concernant l’éducation.
  4. Impression plutôt positive, que des découvertes, car je pars dans un pays que je ne connais pas, à un festival que je ne connaissais pas avec des gens que je ne connais pas ! Pas de craintes particulières.
  5. Je vois les Allemands comme des gens assez ouverts.  J’ai l’image d’une Allemande que je connais, qui est d’origine turque, elle est assez joyeuse, spontanée et trilingue, donc ça me donne une bonne vision des allemands en général !

Romain, 22 ans

  1. Pour voir le festival Perspectives qui rentre dans le cadre d’une option que je suis à l’Ecole des Beaux Arts. Découvrir une nouvelle ville en Allemagne et un repérage.
  2. Je suis déjà venu en Allemagne, à Berlin en fin avril-début mai 2010, avec l’Ecole des Beaux Arts. J’étais logé chez deux étudiants de l’UDK (Universität der Künste).
  3. Un pays dynamique, bien inscrit dans l’ère de son temps, le côté novateur, l’ouverture d’esprit.
  4. J’espère que de bonne surprise et pouvoir pratiquer la langue allemande.
  5. Dans les stéréotypes et préjugés : l’image du bon bavarois. Les allemands que j’ai rencontrés étaient en général cultivés et ouvert d’esprit, accueillant avec une légère froideur.

Jocelyn, 22 ans

  1. Voir les passerelles possibles avec Nantes et le Café Exodus (espaces jeunesse)
  2. Non
  3. Les gâteaux, la bière…
  4. Je demande à voir…curieux
  5. Je ne connais que des Allemands roux !
Partager l'article