Christopher Ecker s’invite à Nantes

Ecker 2A vos marques, prêts, tous à vos plumes !!

Il est temps pour les collégiens de l’Académie de Nantes de tester leurs talents d’écrivains !

L’académie de Nantes organise en effet pour l’année scolaire 2014-2015, en collaboration avec le Centre Culturel Franco-Allemand de Nantes, un concours d’écriture de nouvelles, à l’attention des classes de quatrième et troisième.

Les établissements participant proposent à leurs élèves de rédiger des nouvelles en langue française ou en langue allemande. Chacun a toutefois la possibilité de concourir dans les deux langues. Les productions écrites pourront résulter d’une écriture individuelle ou collective, qui s’inscrira dans les activités ordinaires de la classe de lettres ou d’allemand.

Si les élèves pourront largement laisser libre court à leur fantaisie, le sujet est donné par l’écrivain allemand Christopher Ecker, également traducteur, critique littéraire, professeur d’allemand et de philosophie dans un lycée de Kiel, capitale du Schleswig-Holstein, Land partenaire des Pays de la Loire et de l’Académie de Nantes. En effet, l’incipit qui constitue le point de départ des nouvelles, est un fruit de son imagination !

Ce texte de départ en allemand a été traduit par des étudiants de Licence 3 en langues étrangères de l’Université de Nantes.

Par la suite, les collégiens peuvent choisir un style policier, réaliste, ou même fantaisiste.

Les productions des élèves seront appréciées par un jury académique, composé de professeurs d’allemand, de lettres et de membres des corps d’inspection. Les meilleurs nouvelles seront publiées dans un recueil dont un exemplaire sera remis au lauréats ! Le CCFA est allé à la rencontre d’une classe participante. Découvrez le reportage ici !

Christopher Ecker sera présent à Nantes du 24 au 26 mars pour rencontrer les jeunes écrivains, les étudiants, et ses lecteurs nantais.

Lecture-rencontre le 24 mars 2015 à 19h00, Librairie Les Bien-Aimés 2, Rue de la Paix, 44000 Nantes – plus d’informations ici

Copyright photo – Arne Rautenberg

 

Partager l'article