Discours d’Edouard Landais, au nom des membres du Jury Univerciné

 » Univerciné, un festival qui fait appel à la diversité et au partage, qui donne à voir les richesses que peuvent apporter les différences. L’Allemagne, la Grande-Bretagne, l’Italie : trois pays que tout oppose mais qui ont fini par rassembler dans le cinéma.

Ce festival offre l’opportunité d’observer l’Europe et les pays représentés en dépassant les images stéréotypées et traditionnelles. En effet, c’est l’occasion de pouvoir visionner des films en salle que l’on n’a pas l’habitude de voir, que l’on n’aurait sans doute jamais vus ailleurs. Univerciné nous offre un autre regard sur le monde c’est un moyen de nous ouvrir les yeux et l’esprit sur le cinéma. C’est également une passerelle pour des jeunes réalisateurs talentueux encore inconnus du public et du milieu du cinéma..

Parmi la sélection que nous avons créée, trois films sont en compétition. Des films qui représentent un pays et un point de vue différent, notamment à travers des quêtes : celle du père dans le documentaire allemand étonnant Tous mes pères, celle de l’amour dans la comédie rafraîchissante britannique My Last Five Girlfriends , enfin celle de soi-même dans le drame italien sur la jeunesse Deux vies par hasard.

L’un d’entre eux a particulièrement retenu notre attention. Il s’agit d’une œuvre ovni, personnelle et intimiste, qui a su nous enchanter par sa sobriété, sa maladresse touchante et sa façon singulière de dépoussiérer un genre bien connu et mille fois exploité. Nous sommes heureux de constater qu’avec peu de moyens, il est possible de briller et de renouveler le cinéma !

Le film choisi pose de réelles questions sur l’identité et montre qu’il est important de savoir d’où l’on vient pour comprendre qui l’on est. Il s’inscrit parfaitement dans la société contemporaine puisqu’il nous brosse une vision peu commune de la famille avec une justesse et un naturel déconcertants. Le réalisateur nous a ouvert les portes de sa vie en nous présentant non pas un, ni deux, mais bien trois pères !

C’est avec grand plaisir que nous décernons le prix Univerciné 2010-2011 au film allemand et premier long métrage de Jan Raiber : Alle meine Väter (Tous mes pères).  »
Edouard Landais, au nom des membres du jury Univerciné saison 2010-2011 le 20 février 2011.

Le film sera projeté en séance spéciale le 17 Avril au Katorza, pour clôturer le dimanche russe.

Liens :

« Tous mes pères » de Jan Raiber (site Univerciné Allemand)
Jan Raiber – gagnant du prix du jury
Jan Raiber – gagnant du Prix Inter-festivals

Partager l'article