Focus: Deux mères

On aurait pu l’appeler « le sujet qui fâche » ou encore « la théorie versus la pratique ». Nous parlons bien sûr de la procréation médicalement assistée (PMA) qui est au coeur du film d’Anne Zohra Berrached. En effet ce film, primé à Berlin par l’Office franco-allemand pour la jeunesse (prix « Dialogues en perspective ») porte sur la situation des couples homosexuels qui souhaitent avoir un enfant biologique. La réalisatrice aborde ce sujet brûlant dans notre pays mais aussi en Allemagne.

 Deux mères
« Deux mères » de Anne Berrached
Mais reprenons du début pour y voir plus clair. Alors que le mariage civil homosexuel a été instauré il y a peu en France, il n’est pas encore autorisé en Allemagne. La question du mariage gay y est toutefois en débat. Tous les partis politiques allemands sont en effet favorables à ce dernier et au droit d’adoption pour les couples homosexuels, à l’exception de l’Union chrétienne-démocrate, parti d’Angela Merkel (CDU/CSU). La proposition de loi du SPD (Parti socialiste d’Allemagne) et des Verts (les Grünen) pour l’ouverture du mariage aux couples homosexuels a ainsi été rejetée par le Bundestag en juin 2012.Il existe cependant depuis 2001 un « partenariat de vie enregistré » (eingetragene Lebenspartnerschaft) qui accorde des droits similaires au mariage sauf en matière fiscale et en ce qui concerne l’adoption. Cette union alternative au mariage est comparable au Pacs français mais accorde plus de droits aux couples ainsi unis qu’en France. Par exemple, la possibilité de partager l’autorité parentale avec le parent non biologique et, depuis 2005, le droit à l’adoption de l’enfant du conjoint. Le tribunal constitutionnel fédéral allemand a décidé en février 2013, qu’il sera désormais possible pour les homosexuels en Allemagne (unis par ce partenariat) d’adopter le ou les enfants déjà adoptés par leur partenaire. Les juges suprêmes ont jugé anticonstitutionnelle la loi interdisant les homosexuels d’adopter l’enfant de leur partenaire, alors que les couples hétéros y sont autorisés.

Cependant, aucune disposition législative ne réglemente l’accès des couples de même sexe à la procréation médicalement assistée (PMA). Une directive de l’ordre fédéral des médecins de février 2006 réserve toutefois cette technique aux couples mariés, mais l’ordre des médecins de chaque région (Land) peut décider de la suivre ou non. Dans les villes-États de Hambourg et de Berlin par exemple, deux femmes liées par un partenariat peuvent ainsi, sous certaines conditions, avoir accès à la PMA (il a été montré qu’en 2011, aucun ordre fédéral des médecins n’a interdit la procréation assistée à un couple homosexuel).

On peut donc dire que dans une certaine mesure la PMA est légale, selon les Länder. Le problème persiste néanmoins car même dans les Länder où elle est autorisée en théorie, la pratique – la réalité – est souvent bien différente. Et c’est ce que choisit de démontrer ce docu-fiction.

Nous avons en point de départ un couple, Katja, 43 ans (Sabine Wolf) et Isa, 37 ans (Karina Plachetka) souhaitant avoir un enfant. Mais ici, vouloir ne signifie pas forcément pouvoir et le film relate de manière intensément réaliste, et parfois crue, sans aucune pudeur, les problèmes et l’intimité de ce couple entrant dans le processus de PMA. De la recherche d’un médecin qui accepte de pratiquer jusqu’à l’insémination artificielle elle-même, en passant par un véritable casting des pères potentiels, le spectateur vit avec ces deux femmes leurs douleurs, leurs peurs, leurs désillusions, leur amour, leur désir.

Ce sont les deux seules actrices du film, le parti pris étant de faire jouer aux professionnels leurs propres rôles. Et cela apporte encore plus de poids aux propos de ce docu-fiction.

« Deux mères » pose la question de la famille. Si fonder une famille est une aventure hors-norme et le fait d’avoir des enfants (et de les élever, car ne dit-on pas qu’être parent est un travail à plein-temps ?), les difficultés pour avoir des enfants sont éprouvantes. Un certain nombre de couples au demeurant rencontrent des problèmes similaires – la stérilité ou les problèmes pour adopter son des sujets relativement bien traités au cinéma et dans la littérature. Ces situations complexes et émotionnellement difficiles sont abordées ici dans une dimension d’autant plus forte que cela tend à devenir un sujet de société fondamental pour beaucoup.

L’accès à la PMA, de la théorie à la pratique, pour les couples lesbiens n’est pas un sujet facile à traiter mais le défi est ici relevé haut la main.
Manon Rousselle & Claire Ferotin

Partager l'article
Tags: