L’éditeur : Klaus Wagenbach

« Je suis l’éditeur vivant avec le plus d’antécédents judiciaires en Allemagne. »

Giorgio Vasari, Franz Kafka et l’année 68
Né en 1930, l’éditeur berlinois Klaus Wagenbach s’est entièrement investi dans la littérature depuis sa jeunesse. Après avoir fait des études de langue et de littérature allemandes, d’histoire de l’art et d’archéologie, ainsi que des apprentissages dans les maisons d’éditions allemandes renommées Suhrkamp et Fischer, Klaus Wagenbach, jeune, engagé et courageux, a fondé sa propre maison d’édition : une maison indépendante pour des « lecteurs sauvages », comme il la décrit, selon les principes de la conscience historique, de l’anarchie et de l’hédonisme de l’époque.

Dans le portrait Das Herz sitzt links, il raconte l’histoire de cette maison d’édition étroitement liée à sa vie personnelle, et nous embarque dans un voyage à travers l’histoire récente de l’Allemagne : de la fin de la Seconde Guerre mondiale à nos jours, en passant par l’année turbulente 68. De gauche par conviction, c’est surtout cette période-là qui l’a marqué et son engagement politique aura causé bien des affrontements avec la justice allemande. Aujourd’hui plus modéré en ce qui concerne ses convictions politiques, il a délégué la gestion de sa maison d’édition à sa femme et sa fille, mais s’y engage toujours, sa vie étant si mélangée avec la littérature qu’il ne peut pas s’en détacher totalement.

Amateur enthousiaste du peintre de la Renaissance Giorgio Vasari et d’Italie, connaisseur et collecteur expert de l’écrivain Kafka, Klaus Wagenbach est un éditeur unique, politiquement engagé et passionné du mot écrit. Il a enrichi, provoqué et profondément marqué la vie littéraire de l’Allemagne avec ses publications – tout en portant toujours ses fidèles chaussettes rouges, évocation décalée de son affinité politique. C’est avec beaucoup de vivacité et d’humour qu’il revient sur ses jeunes années et celles de sa maison d’édition, petite histoire marquant et marquée par la grande.

réalisateur : Margit Knapp, Arpad Bondy ; 2005, 60 min.

Date et lieu : le 23 juin à 18h30 au CCFA

Pour plus d’information, veuillez consulter les articles suivants:
article paru dans Die Welt
article paru sur br-online

Retour au programme d’Au fil des Mots

Partager l'article