Lecture bilingue avec l’écrivain berlinois Jakob Hein

Qui sait ? Peut-être même que c’est bien…

L’auteur Jakob Hein monte régulièrement sur les planches du « Kaffee Burger » à Berlin. En dehors de ces soirées, il n’apparaît que très rarement en public. Le Jour de l’Unité allemande, Hein est venu spécialement à Nantes pour présenter son récit autobiographique Qui sait ? Peut-être même que c’est bien…. La germaniste et traductrice Marie-Hélène Quéval, spécialiste de l’auteur et de l’œuvre, a animé la rencontre.

Le roman commence par l’annonce de la maladie mortelle de sa mère. Un thème grave que Hein réussit à surpasser, alors qu’il dépeint son enfance au sein d’une famille d’intellectuels en Allemagne de l’Est dans un style simple et teinté d’humour. Le second tour de force effectué par l’auteur, c’est de ne pas tomber dans l’ostalgie et le pathos, lorsqu’il raconte les souvenirs de sa mère et leur grande complicité. Hein oppose à la fatalité de la maladie la richesse d’une vie, le parcours d’une femme vaillante.

L’auteur Jakob Hein est né à Leipzig en 1971 et a grandi à Berlin où il vit avec sa famille et travaille comme médecin. Son premier livre Mein erstes T-shirt parait en 2001 et devient best-seller. Qui sait ?… sort en France le 5 octobre 2011 aux Editions l’Inventaire .

jakobhein

Pour savoir plus sur ce livre : arcticle (en   allemand) sur le site web de la Deutschlandfunk http://www.dradio.de/dlf/sendungen/buechermarkt/299175/

 

Partager l'article