Lecture-rencontre avec Christopher Ecker

Ecker 2Librairie Les Bien-Aimés 2, Rue de la Paix, 44000 Nantes // 24 mars 2015 // 19h00

Dans le cadre de sa venue à Nantes, Christopher Ecker présentera son œuvre éclectique : il y a d’abord son chef-d’œuvre Fahlmann, roman de 1000 pages, que le critique littéraire Dennis Scheck appelait « eines der großen Leseabenteuer der deutschen Gegenwartsliteratur » (une grande aventure de lecture de la littérature contemporaine allemande). Puis ses poèmes, souvent décalés, s’adressant parfois aux enfants, ainsi que son roman Die letzte Kränkung (La dernière blessure) sur un homme mystérieux dans une village breton à l’époque de l’occupation allemande. Enfin, l’histoire rédigée pour le concours d’écriture de l’Académie de Nantes et du CCFA.

En 2014, Oliver Schwambach écrivait dans le journal Saarbrücker Zeitung, à propos du roman Die letzte Kränkung :

« D’habitude, page après page, nos certitudes grandissent sur les actions et les personnages d’un livre. Ici c’est l’envers. Avec chaque page grandit l’incertitude et l’angoisse, la réalité est fragile, et derrière luit le fantastique. Ce vertige est d’autant plus déconcertant qu’il est en contraste avec la langue précise et convaincante d’Ecker, claire comme un jour à la mer après l’orage. (…). La littérature fantastique exigeante est malheureusement devenue rare. Christopher Ecker prouve qu’encore aujourd’hui, il y a toujours des maîtres en la matière. »

»Üblicherweise bringt einen ein Buch Seite für Seite der Gewissheit um Handlung und Figuren näher. Hier verhält es sich umgekehrt. Mit jeder Seite wachsen Verunsicherung und Beklemmung, die Wirklichkeit zeigt Risse, hinter denen das Fantastische schimmert. Dieser Taumel ist umso irritierender, weil Ecker ihn mit einer bestechend klaren Sprache kontrastiert, rein wie ein Seetag nach dem Sturm.  (…) Fantastische Literatur mit Anspruch ist leider rar geworden. Christopher Ecker beweist, dass es auch heute noch Meister dieser Kunst gibt.«

Oliver Schwambach: Saarbrücker Zeitung,  11.10.2014

Pour en apprendre un peu plus sur l’univers romanesque varié de Christopher Ecker, écoutez son interview à Deutschlandfunk où il nous parle notamment de Fahlmann, Die letzte Kränkung, et d’un roman pour enfants, Käpten Eichhörnchen und die Zaubertür. C’est ici.

Christopher Ecker, né en 1967 à Sarrebruck, a fait des études d’Allemand et de Philosophie à Sarrebruck et à Kiel. Son œuvre littéraire a été récompensée par plusieurs prix littéraires allemands.

Partager l'article