Press

par Pierre Rigal (danseur)

PRESS est une chorégraphie pour danseur seul dans  un 9 mètres carré. L’homme est en costume d’affaires, avec pour toute compagnie une lampe et son bras articulé.

Un tout petit décor donc, mais une foule de questions :

Que représente-t-il ? Un homme d’affaire, un mannequin dans une vitrine, un pantin, un officiel… Rien ne permet de le dire clairement.

Où se trouve-t-il ? Dans un espace clos et surveillé, la devanture d’un magasin, une cellule de prison, l’intérieur un peu vide d’une conscience… Même indécision.

Par contre, derrière ce danseur unique, on sent une équipe soudée, un travail de concepteur lumière et compositeur dont la minutie impressionne : chaque effet procède par une savante alternance de son-mouvement-son-lumière et vice versa, le tout conçu pour donner l’impression d’une parfaite symbiose entre la danse et la musique. Au final, tout paraît organique et non programmé, mais tout est rigoureusement écrit. Du grand art.

Ce spectacle de danse est aussi clairement écrit comme une histoire dont les chapitres sont rythmés par la réduction constante de l’espace vital du danseur-marionnette. L’effet scénographique simple est la descente régulière du plafond : à chaque descente, le danseur doit modifier sa façon de bouger et découvrir un nouveau mouvement.

Le spectacle dure ainsi une heure, et se termine par l’inéluctable écrasement de la marionnette, laissant le spectateur seul avec ses questions non résolues.

critique réalisé  par Sylvain Denoux

Partager l'article