Projection du film « Petite Amérique »

« Überall ist es besser, wo wir nicht sind »
– Allemagne 1988/89, Réalisation : Michael Klier

Varsovie, 1988 : Jerzy erre dans la ville, au fil des façades démolies de vieilles maisons et des quartiers neufs déprimants. Dans un bar, il fait la connaissance d’Ewa et se sent tout de suite attiré par elle. Cependant, son objectif est d’atteindre Berlin, et plus tard l’Amérique, où la vie lui semble plus prometteuse.
Il revoit la jeune femme par hasard quelques mois plus tard à Berlin. Pendant un bref moment, ils sont très proches l’un de l’autre, mais Ewa, qui avait une toute autre idée de la vie à l’Ouest, disparaît d’un jour à l’autre sans laisser d’adresse.

« Überall ist es besser wo wir nicht sind »: le titre original de ce film de 1989 est l’équivalent de notre expression: « l’herbe est toujours plus verte ailleurs ». C’est exactement là le sujet du film qui raconte l’histoire de deux jeunes Polonais à la recherche d’une autre vie, de quelque chose de « meilleur » sans pour autant savoir ce qu’ils cherchent précisément. Immigrés sans illusions, ils enchaînent les déconvenues. Cependant, ils ne se laissent jamais abattre, ce qui évite à l’histoire de tomber dans le sentimentalisme. « Qu’importe où nous vivons, c’est toujours provisoire », dit Jerzy à Ewa. Ce film reflète avec authenticité la vision de la vie d’une génération déracinée.

VO sous-titrée français.

Le film, présenté dans le cadre de la Quinzaine Polonaise, a été projeté le 9 Février lors d’une soirée conviviale qui aura réuni nombre de spectateurs de tout bord.

Partager l'article