Sarah Kirsch & Mikael Vogel

siteLa Maison de la Poésie de Nantes et le CCFA proposent un éclairage sur la poésie allemande à travers l’oeuvre majeure de Sarah Kirsch, récemment disparue et une voix émergeante, Mikael Vogel.

Entretien avec Jean-Paul Barbe (traducteur) animé par Alain Girard-Daudon sur l’oeuvre de Sarah Kirsch
Lecture bilingue de Mikael Vogel et Yves Arcaix, présenté par Aurélie Le Née

Sarah Kirsch, née en 1935 est très tôt intéressée par la nature et suit des études de biologie après une formation d’agent forestier. Elle commence à écrire et à publier ses poèmes dans des revues, sous le prénom de Sarah par compassion envers les victimes de la Shoah. Féministe et engagée, elle est exclue du Parti socialiste après avoir co-signé une lettre de protestation contre l’expulsion de Wolf Biermann, compositeur et poète déchu de la nationalité est-allemande par le pouvoir. En 1977, elle regagne alors Berlin-Ouest où elle poursuit son militantisme, notamment aux côtés de Günter Grass, tout en obtenant plusieurs prix pour son oeuvre. De ses poèmes, fins et parfois emprunts de mélancolie, se dégage un lyrisme invitant à un dépassement de soi et du quotidien. Deux de ses recueils sont traduits en français par Jean- Paul Barbe (éd. Le Dé bleu). Elle s’est éteinte en juin 2013, reconnue par un large public.

Mikael Vogel est né en 1975 à Bad Säckingen et vit à Berlin. Graves et ludiques, ses poèmes font preuve d’un certain engagement dans lequel la présence animale est au centre de son travail d’écriture, servant aussi par ailleurs une certaine critique sociale. Parallèlement aux nombreuses parutions en revues, il a publié Massenhaft Tiere (J.Frank, Berlin), recueil en cours de traduction en français par Elisabeth Kargl et Aurélie Le Née. Il y développe de courts poèmes de forme lyrique et dans une proximité avec la nature : les chats, les chouettes, les oiseaux ont toute leur place dans ce monde, décrit de manière presque métaphysique.

 

Informations pratiques :

27 février 2014
19h30 au Pannonica
9, rue Basse-Porte, Talensac, Nantes
Tarif : 3 €

Partager l'article