Univerciné Allemand 2012 : le bilan

Le soir du mardi 13 novembre s’est achevé le premier festival du cycle Univerciné 2012/2013. Cette année, le festival Univerciné Allemand a développé sa programmation autour du thème « liberté et courage ». Plus de 3000 spectateurs se sont retrouvés au Katorza pour découvrir le cinéma allemand actuel et rencontrer de nombreux invités.
>> Zur deutschen Version

La dizaine d’invités ont tous fait part du bon moment qu’ils ont passé à Nantes pour présenter leurs films. Parmi eux, Michael Schöbel et Marco Strahl qui ont présenté le film d’ouverture This Ain’t California. Jan Ole Gerster a fait escale entre les festivals du cinéma de Los Angeles et de Bratislava pour présenter son premier long-métrage Oh boy à Nantes. Avant de passer à Nantes, Paul Poet a présenté au Mans son film Empire Me, un documentaire sur des micro-nations, pour une séance décentralisée du festival, événement nouveau cet année.
Dans le cadre du partenariat régional entre le Pays de la Loire et le land Schleswig-Holstein qui fête son 20ème anniversaire cet année, Bernd Günther Nahm, directeur du bureau du cinéma à Kiel est venu en compagnie des deux réalisatrices du documentaire Bingo Gisela Tuchtenhagen et Margot Neubert-Maric. En 2013, la France et l’Allemagne fêteront le 50ème anniversaire du Traité de l’Élysée et à cette occasion Univerciné Allemand a montré huit courts-métrages allemands, sélectionnés par le Festival du Court Métrage de Clermont-Ferrand et présentés par Antje Buchholz d’AG Kurzfilm.

Comme chaque année, un film était traduit et sous-titré par les étudiants des Master MCCI et ACP de l’Université de Nantes en coopération avec Arte. Cette fois, le film choisi était Fenster zum Sommer/Fenêtre sur l’été de Hendrik Handloegten, qui est également venu à Nantes.

La fin de cette semaine cinématographique pleine des rencontres, échanges et débats autour du cinéma allemand actuel était la soirée de clôture avec l’annonce des résultats de la compétition ! Cinq films, tous des premiers ou deuxièmes productions, étaient en compétition : Kaddisch pour un ami / Kaddisch für einen Freund de Leo Khasin, Empire me de Paul Poet, Oh Boy de Jan Ole Gerster, Transpapa de Sarah Judith Mettke et This Ain’t California de Marten Persiel.
C’est This Ain’t California qui a su conquérir le cœur des Nantais : Pour la première fois, depuis la création du festival Univerciné, c’est le même film qui a remporté le prix du public ainsi que la nomination du Jury Jeune au festival allemand. Le dynamisme du « documentaire narratif » de Marten Persiel, son sujet et son style hybride sont autant d’atouts qui lui ont déjà valu une reconnaissance dans d’autres festivals comme à la Berlinale par exemple. Michael Schöbel, le producteur du film présent lors de la soirée d’ouverture, a résumé un de ses points forts : « Ce film se passe en RDA mais ce n’est pas un film sur la RDA. » – C’est plutôt un film sur la passion du skate, sur l’amitié et sur l’amour !
Nommé par le Jury Jeune comme meilleur film allemand, This Ain’t California partira à la conquête du Prix Inter-festivals Univerciné. C’est lors de la clôture du festival Univerciné Italien que le jury départagera les trois films issus des trois compétitions (allemande, britannique et italienne) et nommera le meilleur film du cycle Univerciné pour la saison 2012-2013.

L’équipe de l’Univerciné Allemand remercie tous les partenaires, sponsors et invités.

Bis zum nächsten Jahr!

Partager l'article