Volker Schlöndorff à l’honneur

Volker-Schloendorff

Univerciné propose cette année deux films de ce réalisateur allemand, né en 1939 à Wiesbaden : Baal (1970) et Diplomatie (2013).

La famille de Schlöndorff quitte l’Allemagne de l’Ouest en 1955 pour s’établir en France. Volker Schlöndorff obtient le Baccalauréat au lycée Henri IV et fait ensuite des études d’économie et de sciences politiques à la Sorbonne. Durant cette période, il fréquente régulièrement la Cinémathèque Française, où il fait la rencontre de cinéastes de la Nouvelle Vague. En 1962, il intègre l’Institut des hautes études cinématographique (IDHEC) et travaille pendant une dizaine d’années comme assistant de cinéastes tels qu’Alain Resnais, Jean-Pierre Melville et Louis Malle.

Il décide de continuer sa carrière dans son pays natal et réalise son premier film en 1966 : Les Désarrois de l’élève Törless (Der junge Törless), tiré du roman éponyme de Robert Musil. Pour ce film il se voit décerner le Prix de la Critique internationale au Festival de Cannes. Mais c’est avec Le Tambour (Die Blechtrommel), tiré du chef d’œuvre du Prix Nobel allemand, Günter Grass, qu’il acquiert une reconnaissance internationale. Il obtient en effet la Palme d’or en 1979 et l’Oscar du meilleur film en langue étrangère. Après ce succès, il réalise quelques films aux États-Unis avant de revenir en Allemagne à la chute du mur.

Représentant majeur du Nouveau cinéma allemand des années 1930-1970, Volker Schlöndorff place au cœur de son travail la critique sociale et politique. Dans ces films, il aborde des thèmes tels que les heures sombres de l’histoire, les vicissitudes du pouvoir, la frustration, la révolte et la répression. Son intérêt pour la littérature fait de l’œuvre de Volker Schlöndorff sa particularité : beaucoup de ses films sont des adaptations de grands classiques de la littérature d’Arthur Miller, de Günter Grass, de Marcel Proust, ou encore de Marguerite Yourcenar.

Amoureux de la France, Volker Schlöndorff a tourné à Nantes La mer à l’aube, un téléfilm retraçant les dernières heures de Guy Môquet et ses camarades et récompensé par le FIPA d’or de la meilleure interprétation masculine pour Léo Paul Salmain.

Séances:

Diplomatie // Jeudi 13 novembre // 14h

Matinée spéciale Volker Schlöndorff,  dimanche 16 novembre: Diplomatie // 11h, suivi de Baal // 14h

Anne Le Corre

Partager l'article